André Gill: les dessins de presse et la censure

Éditeur BELLES LETTRES
Paru le

Papier ISBN: 9782251445410 Non disponible. 34.95$

À dix-huit ans, Louis Alexandre Gosset de Guines, a décidé qu'il serait dessinateur. Il rencontre Gaspard Félix Tournachon, connu sous le nom de Nadar. Ce dernier l'encourage et lui conseille de prendre un pseudonyme. Le jeune homme, qui admire le Gilles de Watteau, a un ami prénommé André. Ce sera André Gill. Nadar le recommande à Charles Philipon, dessinateur de presse qui fut condamné à six mois de prison pour avoir fait, du visage de Louis-Philippe, une poire. Il est intéressé par le talent du débutant et, le 12 mars 1859, le premier dessin de Gill paraît dans Le Journal amusant. Fondé en 1848, il disparaîtra en 1933 après avoir accueilli plus de cent caricaturistes. Pour Gill, c'est le début d'une carrière, en bien des points prodigieuse. Elle prendra fin en 1885 par la mort de celui qui, dans la lignée de Daumier, a fait du dessin de presse une oeuvre d'art. OEuvre qui n'est pas sans péril quand on est l'ami de Jules Vallès, quand on s'en prend aux grands noms de la politique, quand quelques coups de crayon en disent plus qu'une longue chronique, quand on passe sa vie d'artiste sous le joug de la censure qui condamne les journaux qui vous font vivre ou leur interdit de publier vos dessins. La vie du grand Gill, c'est l'histoire de la lutte entre la liberté sous toutes ses formes et toutes les formes d'interdits qui l'empêchent de se manifester.P-R Leclercq

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres